Accueil  >  INFOS PRODUITS  >  Tabac

        

         Une cigarette, c’est d’abord du tabac haché. Mais aussi de nombreux additifs destinés à en modifier le goût, faciliter la combustion et éventuellement accroître la dépendance.
La dangerosité de la cigarette tient non seulement à sa composition, mais aussi à la façon d’inhaler, plus ou moins profonde, plus ou moins rapide, selon chaque fumeur. Chaque inhalation entraîne l’absorption, en quantité variable, des quelque 4 000 substances contenues dans la fumée de cigarette, parmi lesquelles :

♦ la nicotine, alcaloïde addictif responsable de la dépendance pharmacologique au tabac
♦ le monoxyde de carbone (CO), gaz toxique car provoquant une sous-oxygénation des tissus
♦ des goudrons hautement cancérigènes
♦ des irritants à l’origine des accidents cardiovasculaires favorisant la bronchite chronique

 

          On évalue à 60 000 le nombre de décès liés au tabac, que ce soit par cancer, infarctus, maladies vasculaires, maladies respiratoires. Les hommes touchés sont quatre fois plus nombreux que les femmes. La part des décès féminins est toutefois en progression du fait du développement du tabagisme des Françaises au cours des quarante dernières années.

â–ș Problèmes de santé à court et moyen terme

- le système cardiovasculaire : tachycardie, hypertension artérielle, maladies coronariennes, artérite, risques de décès par arrêt cardiaque 2 à 4 fois plus fréquent,
-  le système respiratoire : toux, affections bronchiques,
-  le système digestif : perte d’appétit, brûlures gastriques, ulcère,
autres : problèmes dentaires, peau sèche, mauvaise cicatrisation, diminution de la fertilité, rides, peau terne…

â–ș Chez les femmes :

           Le tabagisme constitue un facteur de risque important sur le plan vasculaire et cardiaque quand il se combine avec la prise d’un contraceptif. Pendant la grossesse (19,5 % des femmes enceintes continuent de fumer pendant tout ou partie de celle-ci), le risque d’avortement spontané durant le premier trimestre augmente d’environ 25 %, on note un retard de croissance intra-utérin avec une réduction moyenne de 200 grammes du poids de naissance chez les enfants de mères fumeuses en cours de grossesse. Les risques liés au tabagisme sont majoritairement réversibles à partir du moment où le fumeur cesse de consommer.

        La Chicha (ou Narguilé) bénéficie faussement d’une image très positive chez les jeunes. Beaucoup ne savent pas qu’ils fument du tabac (arôme pomme, kiwi, etc.) ou pensent que l’eau « purifie » la fumée inhalée. Il n’en est rien : celle-ci contient autant de goudron et plus de CO que dans un paquet de cigarettes.

â–ș Dépendance au tabac :

       Alors que la majorité des buveurs ne sont pas dépendants de l’alcool, presque tous les fumeurs le sont du tabac. L’effet de la nicotine, absorbée à chaque bouffée, se fait ressentir très rapidement. Combiné à la multiplication du geste (10 à 20 fois par cigarette), il explique l’installation fulgurante de la dépendance

  ♦   dépendance comportementale (pression sociale et conviviale)
 ♦ dépendance psychique (effets psychoactifs de la nicotine : plaisir, stimulation intellectuelle, antidépresseur, coupe-faim)
  ♦   dépendance physique (irritabilité, nervosité, trouble de la concentration, dépression)


A noter que les cigarettes dites « légères » constituent un pur argument de vente : leur nocivité est la même, quelle que soit leur teneur en goudron et en nicotine.

        En France, le tabac est soumis à une réglementation (fabrication des produits, approvisionnement des débits). La distribution est assurée par les débitants de tabac. La loi Veil (1976) a défini une répartition fumeurs / non fumeurs dans les lieux publics. La loi Evin (1991) en a renforcé les dispositions.

â–ș Est interdit :

♦ de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, sauf dans les emplacements expressément réservés aux fumeurs
♦  toute publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac et des produits dérivés ;
♦  toute opération de parrainage liée au tabac ;
♦  la vente de tabac aux mineurs.
Plusieurs pays européens (Italie, Irlande, Espagne, France) ont déjà interdit l’usage du tabac dans les lieux publics. En France, le décret du 15 novembre 2006 fixe les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif.

En cas de non respect, les fumeurs contrevenants ainsi que les responsables des établissements se verront imposer une amende forfaitaire :

68 € (contravention de 3ème classe) pour les fumeurs,
135 € (contravention de 4ème classe) pour les responsables d’établissements.


â–ș Entreprise :

       Dans les lieux affectés à un usage collectif, l’interdiction de fumer doit faire l’objet d’une signalisation apparente. Si l’entreprise décide de créer des emplacements affectés à la consommation de tabac, ceux-ci doivent être clos et répondre à des normes et des règles strictes : dispositif d’extraction d’air par ventilation mécanique ; fermetures automatiques sans possibilité d’ouverture non intentionnelle ; ne pas constituer un lieu de passage ; etc.

 

â–ș Tabagisme passif ?

       Le tabac est l’un des premiers facteurs de la pollution de l’air. Son effet est encore aggravé en cas de climatisation, les toxiques étant alors dispersés dans tous les locaux. Source d’inconfort permanente pour les non fumeurs, il peut développer ou accroître chez eux des pathologies de « co-fumeurs ». Il est responsable de 2 500 à 3 000 morts par an8.